«

»

Juin 17

Geoffroy-Guichard éclairé à l’huile pour l’Euro

Du biodiesel produit à partir d’huile alimentaire recyclée alimentait le groupe électrogène du « Chaudron » pour Portugal-Islande.

Geoffroy GuichardA l’occasion de la première rencontre de l’Euro – 2016 jouée à Saint-Etienne, Portugal-Islande, mardi soir, la pelouse de Geoffroy-Guichard était éclairée grâce à du biodiesel à base d’huile alimentaire recyclée. « Il s’agit d’huile de cuisson usagée du secteur de la restauration collectée pour alimenter une filière énergétique locale après avoir subi un traitement, au lieu d’être envoyée à l’étranger », a expliqué Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole en charge du développement durable, lors de la présentation du réacteur mis au point par l’entreprise irlandaise Greentech Biofuels.

Le biodiesel ainsi produit par une réaction chimique de transestérification, entre pour 30 % dans la composition du carburant alimentant le groupe électrogène qui assure l’éclairage du stade Geoffroy-Guichard les soirs de match. « Ce carburant, dont chaque litre consommé permettra une réduction de trois kilos de gaz à effet de serre, sera d’abord consommé dans ce lieu emblématique pour sensibiliser les nombreux visiteurs que nous recevons à l’occasion de l’Euro », a expliqué Sylvie Fayolle.

« Cette installation, qui s’inscrit dans le programme national Territoire à énergie positive (Tepos), est unique. Elle est modulaire et conçue pour produire à terme 200 000 L de bio-carburant par an », a souligné le président de la communauté urbaine de Saint-Etienne, Gaël Perdriau à propos du réacteur chimique de recyclage d’huile végétale usagée. Il a précisé que cette activité est confiée à l’entreprise d’insertion Ondaine Agro, basée au Chambon-Feugerolles, « qui emploie des personnes éloignées du marché du travail ». La collectivité qu’il préside souhaite dans un deuxième temps organiser une collecte d’huile alimentaire usagée auprès des particuliers.

L’équipement, qui a commencé à produire depuis quelques jours, a été inauguré mardi après-midi, à Saint-Etienne, sur une plate-forme mise à disposition gracieusement par La Forézienne (groupe Eiffage). Eric Maisonhaute a souligné que cette entreprise de terrassement de 350 salariés, qu’il dirige, a été « fondée par Gaston Rocher, le père de l’ancien président de l’AS Saint-Etienne Roger Rocher », qui l’avait lui-même dirigée.

Denis Meynard