Mai 16

Ondaine Agro se lance dans la distributions de sacs plastique

Ondaine Agro se lance dans la distribution de sacs plastique

L’association chambonnaire poursuit son développement autour du recyclage du pain non consommé dans les boulangeries et les grandes surfaces, tout en diversifiant ses activités pour pérenniser l’accompagnement des salariés en insertion.

La collecte du pain reste le cœur du métier d’Ondaine Agro: « Notre vocation première est d’amener nos salariés au travail du droit commun »rapporte le directeur, Thierry Bruyère.

Accompagner les personnes en difficultés sociales et professionnelles vers un emploi durable passe par l’autonomie, la confiance en soi : « Les salariés apprennent le tri, la production et la manutention avec le tranchage et le broyage, la vente avec l’accueil de clients, la responsabilisation de la tenue d’une caisse, la collecte et la livraison du produit transformé en aliment pour animaux. Les retours sont positifs », poursuit le directeur.

À ses côtés, le nouveau président. Michel Berger précise : « Ils acquièrent toutes les compétences en atelier, notamment le savoir-faire et le savoir être. Nous avons actuellement 16 salariés en insertion qui ont été en rupture à un moment donné. Nous leur remettons le pied à l’étrier pour inverser cette spirale négative ».

Une centaine de palettes de sacs plastiques chez des particuliers

En 2015, l’association se lance dans la transformation d’huiles récupérées chez les restaurateurs : « I’éclairage du stade Geoffroy-Guichard à l’Euro 2016, c’était nous. Mais à la suite d’un décret de cet été, nous n’avons plus le droit d’utiliser ce biodiesel. Notre objectif, aujourd’hui, est d’affiner ces huiles pour en faire du carburant, et d’alimenter par exemple les chaudières des offices publics de l’habitat. Nous sommes encore en phase d’expérimentation

Favoriser l’économie solidaire

Rester en lien avec l’économie solidaire, un projet que ces responsables cherchent à développer, en diversifiant les chantiers pour maintenir l’équilibre financier de l’association.

Elle a signé pour trois ans un marché public avec Saint-Étienne métropole :  » 20 000 foyers situés dans la vallée du Gier et dans quelques rues d’Unieux, n’ont pas de containers pour les emballages. Il fallait trouver une solution. Nous livrons des sacs plastiques directement aux gens concernés, ce qui représente une centaine de palettes par an ». Les habitants de la Vallée du Gier utilisent ces sacs pour trier les emballages plastique et carton puis les déposent sur le trottoir. Saint-Etienne Métropole a ensuite la charge du ramassage de ces déchets.

Prochaine étape, intégrer la vie économique des communes de l’Ondaine : « Nous n’attendons pas qu’elles nous aident à coups de subventions, mais elles pourraient nous confier la distribution de leur bulletins municipaux

 

(Article du progrès 15 mai 2017) rédigé par Concetta PEZY